Nous rejoindre

Bulletin d'adhésion

Les Groupes de travail

Les missions et objectifs du projet de santé de la future CPTS des Portes du Lauragais sont déclinées à partir des 3 missions socles et des 2 missions optionnelles définies dans le cahier des charges de l’ACI. Les modalités générales de l’action choisie par les professionnels sont décrites en précisant les engagements, les moyens et ressources, l’évaluation et le suivi.
Le Groupe de travail pluriprofessionnel se réunira au mois de septembre 2021 pour élaborer une fiche action qui sera intégrée dans le projet de santé de la CPTS des Portes du Lauragais. Après signature de l’ACI, d’autres actions seront développées dans lesquelles tout professionnel peut trouver ou proposer une thématique qui l'intéresse, et une place dans la conception, l'organisation ou la mise en œuvre. 

Une des problématiques actuelles est de trouver, pour chaque patient du territoire, un médecin traitant susceptible d’assurer un suivi au long cours dans le respect du libre choix du patient et du praticien.
La CPTS se donne pour mission de faciliter la recherche d’un médecin traitant pour les patients de son territoire, notamment les patients en situation de fragilité/précarité ou en ALD.

La CPTS constitue une échelle et une organisation adaptées pour accompagner les professionnels dans leur exercice, notamment en mettant en avant le caractère attractif du territoire, et faciliter l’accueil et l’installation de nouveaux professionnels. C’est également le vecteur de communication et d’information idéal pour promouvoir les activités de la CPTS auprès des professionnels et usagers, ainsi que l’exercice coordonné et « décloisonné » avec les autres acteurs et partenaires du territoire - sanitaires, médico-sociaux, sociaux et culturels - au service de la santé de la population.

MISSION SOCLE 1 : « accès aux soins » 

Il nous semble intéressant de cibler tout particulièrement les plus de 7O ans et les patients avec ALD compte tenu de leur probable plus forte consommation médicale.

Pour cela nous proposons :

  • Recenser les médecins généralistes susceptibles de prendre de nouveaux patients, diffuser cette liste auprès des pharmaciens, infirmières etc …… Cette liste demande à être actualisée en temps réel.
  • Diffuser l’information auprès de la population par l’intermédiaire des professionnels de santé pour les aider à trouver un MT, et insister sur l'intérêt du médecin traitant dans la qualité du suivi

Dans un premier temps, les mesures à mettre en place seraient :

  • Rédiger une lettre à diffuser aux médecins du territoire, afin de recenser ceux qui ont de la place pour de nouveaux patients. Rassurer et fédérer : bien insister sur la modification possible à tout moment. Les médecins gardent la main sur leurs disponibilités.
  • Envoyer cette lettre : via URPS médecin et via la liste de diffusion de la CPTS et réseaux professionnels
  • Récolter les réponses des médecins
  • Former ces professionnels aux conditions de diffusions de cette liste 

Population cible à favoriser (+70 ans, ALD)
Notion de proximité avec le futur médecin traitant ?
Aucune liste imprimée à diffuser directement aux patients +++

  • Créer une affiche ou un mode de diffusion auprès du public afin de l’informer de l'intérêt d’avoir un médecin traitant et de l’endroit où il peut s’informer pour en trouver 

Cette affiche doit aussi promouvoir le CPTS au moins visuellement (logo), ce serait un début pour se faire connaître
Affichage en Pharmacie, mairie, CCAS, autre ……

 

MISSION SOCLE 2 : « parcours » 

2 thèmes de parcours ont été choisis. 

  • Le maintien au domicile avec perte de l’autonomie (GT 3a)
  • L’adolescent en difficulté (GT 3b)

Mots clefs : 

  • Décloisonnement entre les PS
  • Réorganisation des soins
  • Santé publique
  • Liens avec le médico-social 
  • Objectifs : 
  • Assurer les parcours en fonction des ressources professionnelles/matérielles. 
  • Prévenir les ruptures. 
  • Diagnostiquer/rétablir les parcours déficients 

MISSION SOCLE 3 : « prévention »

Favoriser le bon développement de l’enfant et accompagner les vulnérabilités parentales consiste à agir dès la grossesse, en proposant notamment un repérage des femmes enceintes en situation de vulnérabilité (notamment addictions, violences, précarité…) en s’appuyant sur l’entretien prénatal précoce, et désigner des référents pour repérer, suivre, orienter et faire le lien, suivre et accompagner
Mettre en place dès la naissance un parcours en promotion de la santé-éducation pour la santé en articulation entre tous les intervenants auprès des enfants et jeunes au cours de leur vie, faisant le lien avec le parcours pluriprofessionnel proposé par la CPTS sur l’adolescent en difficulté.

-    Proposer des ateliers de groupe aux parents sur le thème de l’alimentation et oralité, pour ouvrir la discussion sur des questions relatives aux problématiques proposées par les parents ou par les professionnels (portage, sommeil, stress, activité physique, orthopédie…)
-    Sensibiliser les professionnels au repérage des vulnérabilités, épuisement parental, violences intra-familiales… et leur permettre de connaître les ressources et conduites à tenir pour alerter ou orienter
-    Former les professionnels sur la périnatalité, les recommandations de bonnes pratiques, et l’orientation vers les ressources du territoire (évaluation-type standardisée ???)
-    Organiser des temps d’échanges entre professionnels pour actualiser/harmoniser les discours et monter en compétence collective (ou sur les cas complexes type RCP ???)
-    Recenser les ressources, les compétences et dispositifs existants sur le territoire, relatifs à la périnatalité et parentalité
-    Former les professionnels à l’animation de groupe (ex : FMC-Action, IREPS)
-    Proposer des formations pluriprofessionnelles thématiques, en associant les professionnels de la petite enfance pour une harmonisation des informations délivrées aux parents
-    Développer des collaborations et partenariats avec les associations, CCAS, PMI, MDS et Sicoval pour articuler les dispositifs et mutualiser les ressources
-    Communiquer et informer la population-cible (affichage, flyers, sites internet…)
-    Elaborer ou mutualiser des supports et interfaces d’échange et de partage d’information (ex : carnet de maternité, messagerie sécurisée, supports proposés par Santé Publique France …)
 

Le groupe a choisi de proposer des actions relatives à l’objectif N°1 : « Développement d'actions de promotion de la santé des plus petits » sur le thème « nutrition, alimentation et oralité » 

Ce thème fait appel à d’autres dimensions que la simple alimentation au travers du portage du bébé, de l’allaitement, de la posture et des TMS, … et est également propice à dépister les troubles dus au stress et à prévenir l’épuisement des parents, notamment des dépressions de la mère en post-partum, ce qui relève de l’objectif N°2 « Prévention de l'isolement et de l'épuisement des parents d'enfants de 0 à 3 ans »

MISSIONS COMPLEMENTAIRES : « qualité & pertinence, accompagnement des professionnels »

Organiser des actions de nature à mettre en avant le caractère attractif du territoire : présentation de l’offre de santé du territoire, compagnonnage, promotion du travail coordonné des professionnels de santé et des autres acteurs du territoire 
Mobiliser les ressources pour faciliter l’accueil de stagiaires 

Mettre en œuvre des actions de communication de la CPTS afin de promouvoir ses activités auprès des professionnels de santé et auprès de la population.
Créer un site internet de la CPTS 

Accompagner et soutenir l'émergence et la création de MSP sur le territoire

Au niveau des stagiaires : 

  • Connaitre l’organisation / critères de répartition des stagiaires (toutes les professions)
  • Lister les PS intéressés pour accueillir des stagiaires (questionnaire d’adhésion de la CPTS)
  • Créer des parcours simples pour les stagiaires et communiquer (flyers / site /présentation)
  • Evaluer leurs ressentis et discuter avec lui sur son devenir 

Au niveau de la qualité de vie : 

  • Prévenir le burn-out en privilégiant des actions sur la bienveillance
  • Trouver des espaces conviviaux pour les échanges interprofessionnels
  • Créer des groupes de supervision pour parler de ses pratiques professionnelles
  • Accompagner les professionnels dans leur exercice, et dans les moments clés de leur vie professionnelle (installation, retraite, remplacements, vente…)

La CPTS a répondu à un appel à projet lancé par la DREES sous la responsabilité scientifique de Vanina MOLLO Maître de conférences à IPST-Cnam Toulouse.

Présentation du sujet de recherche 
Lieu de terrain d’expérimentation :  les PS et intervenants au domicile de la CPTS

Déroulé de la recherche
Etat des lieux des outils numériques utilisés ou pas par les PS 
Usages au cours de l’activité réel autour du domicile
Impacts sur les conditions de travail et son amélioration, gain de temps, sur la coordination et la collaboration (qui ou facilitées ou pas) et la relation avec la PEC des patients (soutien ou obstacle)
Mise en place d’un COPIL avec un des membres de la CPTS

Méthodologie utilisée : 
Etude qualitative et participative (recherche action) sur les situations de travail, les ressentis des PS et comprendre ce qui se joue entres les professionnels et les patients avec l’utilisation des outils numériques

Le financement : par la DREES, la CNSA et la CAF.
Le budget permettra de rémunérer un ergonome, les professionnels participants aux réunions, la coordination et des stagiaires