TEMOIGNAGE

Date
14/10/2021

Je connaissais vaguement le dispositif CPTS avant les réunions de création du centre Covid de Castanet, en 2020. Essentiellement via les informations diffusées par l’ARS et par internet. J’avais la crainte d’une « usine à gaz » comme celles proposées depuis des décennies, techno-bureaucratiques, inadaptées à l’exercice de terrain.


Le mode de création de notre CPTS est beaucoup plus encourageant pour éviter cet écueil. Il ne s’agit pas de faire « table rase » du passé, beaucoup d’actions et d’exercices sont justement à préserver. Il s’agit de passer à la vitesse supérieure, sans se renier.
Aujourd’hui, je suis membre du Conseil d’administration de l’Association*, convaincu qu’un projet né de la mobilisation forte des médecins et infirmiers contre la pandémie Covid, et élargi depuis à toutes les professions et tous les acteurs de santé, et, de ce fait non imposé «d’en haut », peut tout à fait répondre aux besoins en santé de la population et ouvrir de nouveaux horizons d’exercice.

Selon moi, notre atout majeur est un territoire bien défini par une intercommunalité ancienne et active, qui va aussi permettre de décloisonner le secteur libéral et le secteur public - ce qui est pour moi un objectif fondamental - pour répondre de façon coordonnée et en pluriprofessionnel à des besoins non investis actuellement. D’ailleurs, nos partenaires ont répondu présents, pour engager des échanges et appuis réciproques, entre professionnels et élus communaux et intercommunaux. C’est passer d’un stade centré sur la « patientèle » à une vision « populationnelle » et une pratique de santé publique. C’est aussi passer d’une image fantasmée de l’ « usager » à un travail concret, différencié et créatif, avec les différents aspects humains d’une population.
Personnellement, je vais continuer à œuvrer sur la coordination des acteurs de santé : médical, paramédical, médico-social, élus, associations… Je souhaite aider et transmettre aux plus jeunes une organisation et un cadre innovant pour leur pratique de demain. J’ai trouvé positif et stimulant les réunions de « remue-méninges » et la motivation des organisateurs !
Ce que j’en attends ? Continuer l’aventure avec au bout…la réussite, bien sûr !
 

*Dr Huyghe est vice-président de l'Association de Préfiguration de la CPTS des Portes du Lauragais